PROFIL INSTANTANÉ D'UNE JOURNÉE DES JEUNES AUTOCHTONES SOUS GARDE AU CANADA

Chapitre 10 - Territoires (suite)

10.5 Accusation la plus grave

Le schéma 10.3 et le tableau 10.2 montrent l'accusation/la présumée infraction la plus grave commise par des jeunes Autochtones en détention provisoire le jour du profil instantané. Dans les Territoires, il n'y avait que 7 jeunes Autochtones en détention provisoire, dont 57 % avaient été accusés d'avoir commis une infraction contre les biens et 43 % contre la personne [1].

Schéma 10.4 - Accusation la plus grave - détention provisoire

Schéma 10.4 - Accusation la plus grave - détention provisoire
[Description du Schéma 10.4]

Source : Profil instantané d'une journée des jeunes Autochtones sous garde (2001).
Préparé par la Division de la recherche et de la statistique, Justice Canada.


[1] Comme il s'agit d'estimations de faible grandeur, une analyse de l'accusation la plus grave selon l'âge et le sexe n'a pas été effectuée. De plus, l'analyse des accusations les plus graves fait appel à des nombres beaucoup plus petits que pour les infractions les plus graves; par conséquent, les données dans cette section sont plus sujettes à des fluctuations importantes dans le calcul des proportions (elles sont moins constantes).

Date de modification :