PROFIL INSTANTANÉ D'UNE JOURNÉE DES JEUNES AUTOCHTONES SOUS GARDE AU CANADA

Chapitre 1 Introduction (suite)

1.3 Données déclarées par l'intéressé

L'étude mettait principalement l'accent sur les trois questions initiales du profil instantané. Afin de faciliter la collecte des renseignements, les jeunes Autochtones sous garde le jour du profil instantané ont indiqué au personnel des établissements à quel endroit ils sont vécu le plus longtemps au cours des deux années précédant leur incarcération actuelle, où ils avaient commis une infraction ou une présumée infraction et où ils prévoyaient se réinstaller une fois mis en liberté. À chacune de ces questions, les jeunes ont donné le nom du lieu, la province et le « genre d'endroit », c'est-à-dire s'il s'agissait d'une réserve autochtone, d'une collectivité inuite, d'un village, d'une ville ou d'un « autre » genre de collectivité.

Les renseignements concernant le nom des lieux et le genre d'endroit ont été recoupés avec les données du recensement de Statistique Canada. La description de chaque collectivité mentionnée dans l'étude a été comparée avec les descriptions des mêmes collectivités dans le recensement. Grâce à ce processus, on a déterminé que la plupart des jeunes Autochtones (98 %) visés par le profil instantané avaient utilisé des descriptions semblables à celles de Statistique Canada (p. ex., les jeunes et Statistique Canada décrivaient les lieux avec des termes semblables, soit village, ville ou réserve) [1].


[1] Les comparaisons entre les réponses des jeunes et les données du recensement ont été faites pour les renseignements touchant les villes, villages et réserves. Toutefois, dans certains cas, nous avons dû faire des comparaisons « approximatives » (p. ex., lorsqu'un répondant indiquait « municipalité » et que le recensement mentionnait « village », les réponses ont alors été considérées comme « comparables »).

Date de modification :