PROFIL INSTANTANÉ D'UNE JOURNÉE DES JEUNES AUTOCHTONES SOUS GARDE AU CANADA

Chapitre 4 - Québec (suite)

4.7 Questions géographiques

La présente section indique où les jeunes Autochtones visés par le profil instantané du Québec ont passé la majeure partie de leur temps, au cours des deux années précédant leur incarcération actuelle, où ils ont commis leur infraction et où ils prévoient se réinstaller. Plus particulièrement, ils ont répondu à ces trois questions en indiquant s'ils se trouvaient dans une ville, un village, une réserve ou un autre endroit.

Au Québec, la majorité des jeunes Autochtones sous garde le jour du profil instantané ont indiqué une réserve autochtone, peu importe la question.

4.7.1 Où habitaient les jeunes avant leur incarcération actuelle

Le schéma 4.6 et le tableau 4.6 montrent où les jeunes visés par le profil instantané ont passé la majeure partie de leur temps au cours des deux années précédant leur incarcération. En général, 70 % des jeunes Autochtones inclus dans le profil instantané du Québec vivaient dans une réserve au cours des deux années précédant leur incarcération actuelle, alors que 20 % vivaient dans une ville [1].

Schéma 4.6 - Endroit où le jeune a passé la majeure partie de son temps au cours des deux années précédant son incarcération actuelle

Schéma 4.6 - Endroit où le jeune a passé la majeure partie de son temps au cours des deux années précédant son incarcération actuelle
[Description du Schéma 4.6]

Source : Profil instantané d'une journée des jeunes Autochtones sous garde (2001).
Préparé par la Division de la recherche et de la statistique, Justice Canada.

Le tableau 4.7a donne des noms d'endroits précis ainsi que des données tirées du recensement de 1996 afin de fournir des renseignements sur la proportion de jeunes Autochtones provenant des divers endroits et qui étaient sous garde le jour du profil instantané. Parmi les 20 jeunes sous garde au Québec le jour du profil instantané, 6 (30 %) vivaient dans la bande indienne d'Obedjiwan avant leur incarcération actuelle, représentant 3 % des jeunes Autochtones âgés de 12 à 18 ans dans cette collectivité.

4.7.2 Endroit où l'infraction/la présumée infraction a été commise

Le schéma 4.7 et le tableau 4.6 indiquent où les jeunes visés par le profil instantané du Québec ont commis l'infraction ou la présumée infraction à l'origine de leur incarcération actuelle. Près des deux tiers (65 %) des jeunes Autochtones ont commis l'infraction ou la présumée infraction à l'origine de leur incarcération actuelle dans une réserve, comparativement à 25 % dans une ville [2].

Schéma 4.7 - Endroit où l'infraction/la présumée infraction a été commise

Schéma 4.7 - Endroit où l'infraction/la présumée infraction a été commise
[Description du Schéma 4.7]

Source : Profil instantané d'une journée des jeunes Autochtones sous garde (2001).
Préparé par la Division de la recherche et de la statistique, Justice Canada.

Le tableau 4.7a donne des noms d'endroits précis ainsi que des données tirées du recensement de 1996 afin de fournir des renseignements sur la proportion de jeunes Autochtones provenant des divers endroits sous garde le jour du profil instantané. Parmi les 20 jeunes sous garde au Québec le jour du profil instantané, 6 (30 %) ont commis leur infraction/présumée infraction dans la réserve d'Obedjiwan, représentant 3 % des jeunes Autochtones âgés de 12 à 18 ans dans cette collectivité.

4.7.3 Endroit où les jeunes prévoient s'installer après leur mise en liberté

Le schéma 4.8 et le tableau 4.6 montrent à quels endroits les jeunes Autochtones sous garde le jour du profil instantané prévoient s'installer après leur mise en liberté. Au Québec, 70 % des jeunes Autochtones prévoient se réinstaller dans une réserve autochtone une fois mis en liberté, comparativement à 20 % des jeunes qui pensent aller vivre dans une ville [3].

Schéma 4.8 - Projets de réinstallation

Schéma 4.8 - Projets de réinstallation
[Description du Schéma 4.8]

Source : Profil instantané d'une journée des jeunes Autochtones sous garde (2001).
Préparé par la Division de la recherche et de la statistique, Justice Canada.

Le tableau 4.7a donne des noms d'endroits précis ainsi que des données tirées du recensement de 1996 afin de fournir des renseignements sur la proportion de jeunes Autochtones provenant des divers endroits sous garde le jour du profil instantané. Parmi les 20 jeunes sous garde au Québec le jour du profil instantané, 5 (25 %) prévoyaient retourner dans la bande indienne d'Obedjiwan après leur mise en liberté, représentant 3 % des jeunes Autochtones âgés de 12 à 18 ans dans cette collectivité.


Date de modification :