L'efficacité du traitement de la toxicomanie chez les jeunes délinquants

6. Conclusion

6. Conclusion

Comme on l'a noté tout au long du présent document, alors que les travaux de recherche abondent au sujet de la toxicomanie et de la criminalité en général, il reste manisfestement beaucoup à faire pour explorer les stratégies de traitement efficaces pour les jeunes contrevenants. Cela dit, les études existantes indiquent que certains programmes donnent de bons résultats lorsqu'ils sont donnés dans certaines conditions (Anglin et Hser, 1990; Hiller et coll., 1999a; Lurigio, 2000; Sealock et coll., 1997). En revanche, il est évident que les praticiens peuvent incorporer plusieurs stratégies dans leur protocole thérapeutique pour en améliorer l'efficacité. En conclusion, voici un aide-mémoire à l'intention des administrateurs de programme dont ils peuvent se servir pour élaborer un programme de traitement pour adolescents toxicomanes en misant sur les résultats les plus valides qui se dégagent des études existantes sur la question.

6.1 Aide-mémoire pour le traitement des jeunes délinquants toxicomanes

6.1.1 Caractéristiques des clients

  • veiller à ce que les sujets à risque élevé reçoivent les services de traitement les plus intensifs;
  • veiller à ce que le programme soit adapté, tant sur le fond que sur la forme, aux caractéristiques démographiques de la clientèle cible, dont l'âge, la race/l'origine ethnique et le sexe;
  • dépister les problèmes psychopathologiques éventuels des clients du programme et y remédier, à tout le moins en cours de traitement;
  • évaluer la motivation des clients et définir des stratégies de prévention du décrochage axées sur les liens de cause à effet clairs entre participation au programme et récompenses observables/punitions;
  • dépister les problèmes de toxicomanie et intervenir le plus tôt possible.

6.1.2 Élaboration de programme

  • intégrer de multiples catégories de besoins dans la stratégie de traitement, dont les relations familiales (axées sur l'affection et la communication) et parentales (pratiques de surveillance et d'encadrement), le rendement scolaire et la préparation à l'emploi, et les fréquentations antisociales;
  • privilégier le traitement dans la collectivité pour maximiser le transfert de compétenteces - lorsque le traitement en centre résidentiel est la seule option possible, faire appel aux services d'assistance après traitement et de représentation/médiation pour maximiser les effets de l'intervention;
  • en milieu correctionnel, faire en sorte que les ressources financières requises soient affectées aux programmes, que le roulement du personnel soit réduit au minimum et que l'atmosphère soit propice à la réadaptation;
  • inventorier et cibler les facteurs de protection;
  • prolonger la durée du programme pour favoriser l'assimilation du contenu;
  • incorporer des éléments de prévention des rechutes dans le protocole thérapeutique;
  • apparier les clients aux programmes répondant à leurs besoins;
  • élaborer également un protococole thérapeutique complet et ciblé pour remédier aux problèmes liés au VIH/sida.

6.1.3 Intégrité du programme

  • veiller à ce que le programme s'appuie sur un modèle théorique donné;
  • assurer la formation et l'encadrement des agents du programme;
  • préparer de la documentation imprimée sur les objectifs et le contenu du programme;
  • surveiller le rendement du personnel;
  • recruter les agents de programme qui satisfont aux exigences requises en matière de compétences et d'habiletés en communications interpersonnelles.

6.1.4 Évaluation du programme

  • utiliser une méthodologie expérimentale classique avec répartition aléatoire des sujets entre le groupe de traitement et le groupe témoin pour évaluer le programme régulièrement;
  • évaluer l'efficacité du programme dans plusieurs catégories de besoins ciblées comme la réduction de la délinquance, de la dépendance, des problèmes familiaux et scolaires, des fréquentations antisociales;
  • faire des évaluations plus fréquentes pour dresser un bilan plus complet de la situation.
Date de modification :