Un sondage national auprès des comités de justice pour la jeunesse au Canada

4. Profils des administrations

4. Profils des administrations

Nous décrivons ici le programme des CJJ, tel qu'il existe dans chacune des huit administrations. Les renseignements qualitatifs recueillis lors des entrevues approfondies sont inclus dans cette section.

4.1 Yukon

Le Yukon compte neuf comités de justice dans neuf des treize « collectivités » éloignées et à Whitehorse, mais aucun d'entre eux n'est actuellement désigné. Par conséquent, ils ne correspondent pas aux critères de la présente étude.

Un responsable de la politique territoriale a signalé que la désignation de ces comités suscitait un certain intérêt. Les raisons qui expliquent l'absence de désignation découlent probablement du fait qu'ils sont nés pour la plupart dans le système pour adultes; le territoire a été un pionnier de l'utilisation du groupe consultatif familial et des conseils de détermination de la peine pour les délinquants adultes. Ces comités acceptent encore des renvois de la Couronne ou de la police et ils font des recommandations et prennent des décisions concernant des jeunes délinquants; quelques comités fournissent également des avis en matière de détermination de la peine. Plusieurs comités reçoivent une aide financière pour couvrir la coordination à temps partiel de leurs activités. Cette aide provient des fonds fédéraux ou territoriaux destinés aux Premières Nations ou à d'autres initiatives en matière de justice.

Date de modification :