La violence est inacceptable peu importe la culture : les Inuits

Et si je décidais de rester?

« Il a promis d'arrêter de me frapper et dit que cela ne se reproduira plus. Je vais lui donner une autre chance… mais juste au cas, j'aurai un plan d'urgence. »

Il se peut que vous décidiez de rester.

Les femmes se font parfois dire qu'elles doivent garder la famille unie, peu importe ce qui arrive ou à quel point les choses s'aggravent. Beaucoup de femmes sont incitées à rester par des membres de leur propre famille ou de celle de leur conjoint, qui leur disent parfois qu'elles vont à l'encontre de la volonté de Dieu si elles partent.

« Tous les gens de la ville savent comment il me traite. On me blâmera et on dira que je suis une mauvaise épouse, si je le quitte… Et je l'aime encore. Mais il a failli me tuer, la dernière fois. Et les enfants vont devenir fous. Je dois faire quelque chose. »

Dans de nombreuses collectivités, les femmes sont blâmées ou rabaissées si elles parlent de la violence qu'elles subissent ou si elles quittent leur conjoint. Et dans bien des endroits, personne ne vous dit que la violence est inacceptable et peut être un crime.

Il y a aussi de nombreuses raisons qui font qu'il est difficile de partir, même pour une courte période, quand tout ce que vous voulez, c'est que la violence cesse. Il est difficile de retirer les enfants de leur foyer. Et dans de petites localités, il peut sembler n'y avoir nulle part où aller.

Il est aussi difficile de quitter votre conjoint quand vous l'aimez toujours. Si c'est le sentiment que vous éprouvez, vous n'êtes pas seule, et ce n'est pas mal de l'aimer. Beaucoup de femmes souhaitent rester avec leur conjoint. Elles veulent juste que la violence cesse. Elles souhaitent de tout cœur qu'il change et devienne un mari ou un conjoint affectueux et aimant.

Même si vous avez choisi de rester, vous devez au moins vous faire soigner. Vous n'êtes pas obligée de dire à qui que ce soit ce qui a causé les blessures, mais il sera plus facile pour l'infirmière ou le médecin de vous soigner si vous lui dites exactement ce qui s'est passé.

Et c'est toujours une bonne idée d'avoir un plan si vous devez partir rapidement. Rappelez-vous, en général, la violence ne s'arrête pas toute seule. Il est très important pour vous et votre famille d'avoir un plan d'urgence!

Date de modification :