La maltraitance des enfants est inacceptable : Que puis-je faire?

Négligence

Nikita frissonne en enlevant son manteau d'hiver pour le poser sur les épaules de la petite Olivia. Elle l'installe dans sa voiture, met le chauffage à fond et appelle le 9 1 1 avec son téléphone mobile. Nikita est restée à l'école jusque dans la soirée pour corriger des examens. Il neigeait depuis plusieurs heures déjà quand elle est sortie, alors elle a été bouleversée de trouver sa jeune élève blottie près de sa voiture dans le stationnement de l'école. Les cheveux et le chandail de la petite fille sont luisants de neige. Sa voix est à peine audible quand elle dit à Nikita qu'il n'y a personne chez elle et que sa maison est fermée à clé. Non, elle ne sait pas où sont ses parents. Cela fait juste un mois qu'Olivia est arrivée à l'école, mais Nikita a déjà parlé au directeur de ses inquiétudes à son sujet. Olivia a toujours l'air fatigué, elle apporte rarement de quoi manger le midi. C'est l'hiver à présent, et il est évident qu'elle n'a ni manteau ni bottes d'hiver. Les autres enfants ont bien senti qu'Olivia manque de protection et ont commencé à s'en prendre à elle. Nikita sait que le directeur a tenté de téléphoner aux parents d'Olivia, mais n'a pas réussi à les joindre. Il est évident qu'il faut à présent prendre des mesures plus énergiques. C'est à la police de savoir ce qui se passe chez Olivia. Une telle négligence est inacceptable. Olivia et sa famille ont besoin d'aide. Nikita met son bras autour de la petite fille pour qu'elles se tiennent chaud toutes les deux en attendant l'arrivée de l'ambulance.

À quoi ressemble la négligence?

On parle de négligence quand le père, la mère ou le tuteur ne satisfait pas les besoins essentiels de l'enfant. Il arrive que des parents négligent leur enfant intentionnellement. Il arrive aussi qu'ils ne les négligent pas délibérément, mais ils ont eux-mêmes tant de problèmes qu'ils ne sont pas en mesure de s'occuper de leurs enfants comme il faut. Par exemple, ce peut être le fait de :

  • ne pas donner de nourriture convenable ou de vêtements chauds à l'enfant;
  • ne pas lui procurer un lieu de vie sûr et chauffé;
  • ne pas s'assurer que l'enfant fasse régulièrement sa toilette;
  • ne pas fournir les soins de santé ou les médicaments qu'il faut;
  • ne pas faire attention aux besoins émotionnels de l'enfant;
  • ne pas prévenir les préjudices corporels;
  • ne pas s'assurer que l'enfant est surveillé comme il faut.

La négligence peut parfois blesser tout autant que la maltraitance physique. Au Canada, quelques formes de négligence sont des crimes. Par exemple, le défaut de fournir les choses nécessaires à l'existence* et l'abandon d'un enfant* sont des actes criminels. Les provinces et les territoires ont également des lois qui protègent les enfants contre la négligence. Ces lois protègent les enfants, même si la forme de maltraitance n'est pas un crime.

Pour en savoir plus sur la négligence, consultez le site Internet de l'Agence de la santé publique du Canada. Vous trouverez l'adresse de l'Agence dans la section « Qui peut aider? », à la fin de la brochure. Faites votre recherche avec l'expression « négligence à l'égard des enfants ».

Qu'est-ce que je peux faire?

Si l'on croit qu'un enfant est maltraité, il existe dans toutes les provinces et dans tous les territoires une loi qui oblige à le signaler. Si vous avez des raisons de croire qu'un enfant est maltraité, le fait de signaler l'incident ne vous causera pas d'ennui, même s'il s'avère que vous n'aviez pas raison.

Si vous croyez qu'un enfant que vous connaissez est victime de négligence, vous pouvez :

  • téléphoner aux services locaux de protection de l'enfance;
  • téléphoner à la police;
  • parler à une infirmière de la santé publique, à un médecin, à un travailleur social, à un enseignant;
  • composer le numéro local de ligne d'écoute téléphonique;
  • composer le 9-1-1 en cas d'urgence.
Date de modification :